Que faisons nous ?

Iaïdo 居合道

Art martial traditionnel hérité des samouraïs, le Iaïdo est l'art de dégainer et de manier le sabre japonais, mais aussi dans sa traduction littérale :

"La Voie de l'Unité de l’Etre" : " I - Aï - Do ".

Pendant l'entraînement, le pratiquant s'exerce soit avec un Shinken (sabre tranchant), soit pour la majorité des élèves avec un Iaï-To (sabre non tranchant) et un bokken (sabre en bois).

Il s'agit d'effectuer des katas (formes de combats codifiés) qui mettent en scène un ou plusieurs adversaires, obligeant le pratiquant à anticiper, parer ou riposter à une attaque.

Généralement, la pratique se fait sur parquet dans un dojo équipé de miroirs, il n'y a pas de coups, pas de chocs, pas de chutes. Les déplacements se font à pas glissés ou à genoux.

Mais la finalité du Iaïdo n'est pas uniquement de couper un adversaire imaginaire, mais plutôt de maîtriser son propre ego. L'engagement sincère peut conduire à une unité de la pensée et du corps, et favoriser le développement personnel :

Le sabre devient alors, le prolongement de soi-même.

La pratique du Iaido à Chalamont, est ouverte à toute personne à partir de 15 ans.
Les entraînements sont assurés par Bruno ALTMEYER - 4°Dan

Do In 導引

Le Do In (la "Voie du Geste"), à l'image du Qi Gong, est une gymnastique traditionnelle (auto-massage) japonaise et une science de la respiration, fondée sur la connaissance et la maîtrise de l'énergie vitale, associant mouvements lents, exercices respiratoires et de concentration.

Le Do In est une technique "d’auto-massage" issu de la médecine traditionnelle chinoise. Sa pratique est très proche de sa version japonaise appelée Shiatsu « la voie par la pression des doigts ». Elle allie des techniques de respirations, d'assouplissement et d'étirements.

Accessible à tous, sans douleur, chacun(es) peut pratiquer cette discipline, à tous âges.

Cette discipline apporte plus de souplesse, plus de connaissance de soi-même, plus de contrôle pour son propre bien-être.

Le Do In a pour objectif de prévenir et traiter les dysfonctionnements de l’organisme liés à une mauvaise circulation de l'énergie ou «énergie vitale», plus communément connue sous le nom de Ki en japonais ou Chi en chinois, via le travail des méridiens et du principe du Yin / Yang.


Vous n'avez besoin que d'une tenue ample et confortable (kimono, survêtement) et d'un drap de bain.
Venez essayer, cela n'engage à rien.

Plus de détails ...

Un peu d'histoire :

  • Le Do‑In a son origine dans la tradition ancienne de l'Extrême-Orient, mais il est pratiqué aujourd'hui par un nombre croissant de gens, aussi bien dans le monde occidental qu'en Orient.

  • L'introduction du Do‑In en Occident est due en grande partie à l'enseignement de nombreux Maîtres tel que Michio Kushi, Toru Namikoshi, Ryoku Endo et de ceux qui les ont entourés comme assistants ou de leurs étudiants.

  • C’est donc du Japon, léguée par la sagesse des Anciens, que nous parvient cette technique simple, efficace, accessible à tous, véritable panacée pour la prévention et l’entretien de la santé.

  • Pratiquant le Do‑In depuis plusieurs années, j'en connais par expérience la valeur pour se constituer une solide santé physique et un bien-être mental.

  • Aboutissement de quarante siècles de médecine, de thérapie et de philosophie orientale, le Do‑In et le shiatsu commencent à retenir l’attention du monde occidental.

  • Cette gymnastique, si je puis dire, est de pratique courante au Japon, aussi bien dans la vie familiale que dans la vie professionnelle et débouche sur un véritable art de vivre. Elle peut se suffire à elle-même, mais elle peut s’associer avec bonheur à d’autres techniques orientales telles que le Yoga, le Tai Chi ou arts martiaux.

  • Le Do‑In est une technique d’harmonisation et de revitalisation qui se pratique par soi-même sur soi-même mais également sur les autres et dans ce dernier cas il représente un extraordinaire moyen de communication avec autrui.

  • Cette gymnastique facile à apprendre et à appliquer vient à point dans un monde déshumanisé. Elle mérite d’être répandue afin que tous les gens de bonne volonté puissent participer à la renaissance d’un monde meilleur.

Qu'est que c'est ?

Le Do in s’est développé en extrême orient depuis des temps immémoriaux comme des réactions intuitives, sans théories spéciales, mais comme des réactions d’auto ajustement (par exemple lorsque vous avez mal au yeux vous vous pincez la base du nez).

Signification :

Do -- la Voie; In -- Gestes -- Sceau
Le Do In signifie “Gestes qui conduisent à la voie" (TAO) (le terme « in » signifie également recevoir – assimiler).

Comment :

Par la pratique de la relaxation, d’une respiration correcte, à l’aide de pressions par soi-même ou à deux, (selon les exercices), par l’étirement des méridiens, il harmonise et traite différentes parties du corps (dos, yeux, tête, cou, etc.) ouvre l’esprit, permet une plus grande sérénité et un meilleur rendement aussi bien dans la vie professionnelle que personnelle, favorise la concentration.

Le Do-In vise l’amélioration et le bien-être physique. Il peut être pratiqué par n’importe qui, n’importe où et ne perturbe pas nos activités journalières mais les améliore.

Le Do-In ne requiert pas l’utilisation d’instruments. On utilise simplement nos propres capacités physiques et mentales. C’est avant tout une gymnastique.

Que devez-vous savoir d'autre ?

Au Japon, le Do-In est un rituel familial qui harmonise et prépare à une journée efficace. En occident, c’est une gymnastique et une réflexologie, une relaxation. Un corps sain, paisible, une respiration aisée favorisent un mental détendu, vigilant, capable de discernement, sachant s’adapter au milieu ambiant, maître de ses émotions et de son comportement.

Dans la vie moderne, avec ses tensions éprouvantes et ses activités poursuivies au-delà des limites énergétiques, le Do-In est une façon inattendue mais efficace de "recharger ses batteries". La pratique générale du Do-In équilibre tous les méridiens et de ce fait l’énergie s’y écoule librement du cuir chevelu aux orteils, en passant par le dos, l’abdomen, les mains, tout le corps est concerné et tire profit de ces manœuvres.


Si dans l’immédiat, de petites améliorations peuvent être obtenues, les effets à plus long terme sont significatifs :

  • Les tensions musculaires s’effacent,

  • Les douleurs s’atténuent ou même disparaissent,

  • Le système nerveux s’équilibre,

  • La frilosité se réduit,

  • La respiration s’amplifie,

  • L’activité mentale parasite décroît,

  • etc.

Et tout ceci ne dépend que de vous. Alors prenez-vous en main tout de suite et venez pratiquer avec assiduité et persévérance cette gymnastique et cette réflexologie. Cette activité vous aidera dans votre vie personnelle et professionnelle à mieux gérer votre stress.



Les soins ci-dessous sont individuels et personnalisés dans un protocole adapté / discuté avec vous. Plusieurs séances peuvent être nécessaires selon les besoins et selon les changements dans le physique / mental / émotionnel / ...


Shiatsu 指圧

L'âme du Shiatsu est semblable à l'affection maternelle, la pression des mains fait jaillir la vie. (T. Namikoshi)

Le Shiatsu, qui signifie en japonais doigt (shi) et pression (atsu), est une technique d’harmonisation des énergies (voir lexique) du corps par pressions cohérentes sur les points d’acupuncture et par étirement des méridiens. Le shiatsu est l’héritage de la sagesse plurimillénaire chinoise et de la précision de la technique japonaise, l'acupuncture différemment, en agissant avec les mains. Le shiatsu permet de travailler sur l’équilibre et la circulation Yin / Yang afin d’harmoniser cette énergie.

C’est également un travail en amont des pathologies, des problèmes, des maladies.

De part l’évolution génétique et des modes de vie, les problèmes et le shiatsu évoluent avec le temps.

C’est un travail corporel, plus ou moins appuyé, (pas uniquement un "massage détente") entre la technique et l’art, c’est investir des espaces par pressions qui dérangent (travail invasif), mais sans faire mal (ce n’est pas une «promenade de santé»).

Le Shiatsu peut être vu comme le Do-In sur les autres. Et surtout un complément des autres pratiques.

Dans tous les cas, une séance apporte toujours un bienfait, une détente, un moment où le jusha se "pose". Le travail étant plus au moins "fort" selon le but recherché (shiatsu "détente" / shiatsu thérapeutique).

Le travail est réalisé avec les mains et surtout les pouces sur les différentes parties du corps selon les besoins.

Point important : le shiatsushi ne manipule pas !

Plus de détails ...

Vocabulaire :

  • Le Jusha : celui qui reçoit le shiatsu.

  • Le Shiatsushi : le praticien de shiatsu (à l'image de l'acupuncteur).

  • An Gyo / An Kyo - 按 蹻 : ce terme qui figure dans le traité classique du "Neï-King Sou-Wenn" (ou "Nei Tching Sou Wen"), correspond à ce que nous désignons aujourd’hui par "ShiAtsu", méthode de soins manuelle et physique de rééquilibrage énergétique et fonctionnel par pression des doigts et des mains sur les méridiens et étirement des membres du sujet. [Shizuto Masunaga – "Shiatsu et Médecine orientale", Le Courrier du Livre, Paris, 2010].

An 按 : maintenir la main tranquillement
Gyo ou Kyo 蹻 : lever les pieds vers le haut

Les 7 Trésors de la bonne pratique d'une séance de Shiatsu :

  • la posture,

  • la respiration,

  • la pression,

  • l'attitude mentale,

  • les 3 passages,

  • le rythme,

  • la perception

> le trésor principal étant la Pratique, qui apporte l’Expérience.

Le Shiatsu traditionnel est réalisé au sol, l'utilisation d'une table étant un plus.

Que peut-on travailler en shiatsu :

  • Le shiatsu peut traiter ou venir en aide de nombreux troubles fonctionnels et organiques, mais c'est avant tout une excellente thérapie préventive.

  • Le shiatsu est désigné comme une méthode agissant tant sur le plan physique que psychique et mental, dont le but est d'amener le jusha à se recentrer sur sa nature et à se remettre en cause, le shiatsushi étant l'intermédiaire.

  • Support aux phases de préparation et récupération pour les sportifs.

  • Douleurs, mal de dos, agitations, mal-être, stress, troubles internes et externes, ...

  • Pour les femmes ; avant, pendant et après la grossesse.

  • Les difficultés respiratoires.

  • La fatigue et l'épuisement.

  • Les névralgies.

  • Les maux de tête et les migraines.

  • Les troubles liés au stress.

  • Les problèmes menstruels.

  • Les différents symptômes de la ménopause.

  • Les difficultés émotionnelles.

  • Les rhumatismes et l'arthrite.

  • Les tensions musculaires.

  • Les problèmes de sommeil.

  • Les problèmes articulaires.

  • Les troubles intestinaux.

  • Les phobies.

  • Fibromyalgie.

  • Etc.

Qui peut recevoir un shiatsu :

  • Tout le monde. Selon les cas, le travail est adapté par rapport à la personne.

  • Du bébé dès la naissance ; shiatsu simple et court.

  • Plus grand jusqu'à l'adolescence ; pour les enfants et adolescents, permet de gérer leurs problématiques.

  • Les adultes ; hommes, femmes, femmes enceintes, handicapés, ...

  • Les seniors ; bien sûr.

La séance en elle-même :

Une séance type dure entre 50 et 70 minutes. Au sol ou sur table. Vous êtes allongé, soit déshabillé (pas intégralement, rassurez vous, cela permet d'analyser le comportement de la peau et du corps), mais ce n'est pas une obligation. Avec une musique de fond. Vous parlez si vous le souhaitez, de votre ressenti ou des émotions qui ressortent.


Plus on donne, plus on s'enrichit. Plus on pratique, plus on apprend à aimer.


Le Ministère Japonais de la Santé en donne la définition suivante :

"Le Shiatsu est un traitement qui utilise les pouces et les paumes des mains
pour faire des pressions en certains points du corps humain,
afin de corriger ses irrégularités et de conserver ou d'améliorer la santé."


1 - tu essayes ... 2 - tu apprends ... 3 - tu réussis